Diagnostic de Performance Energétique

Attention : A partir du 1er janvier 2016 toute copropriété devra avoir un D.P.E. pour l’ensemble de l’immeuble ou Audit suivant le nombre de lots, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

rapport valable 10  ans / tout bien immobilier, vente ou location, logement ou commerce.

N'hésitez pas à consulter ou télécharger notre brochure en cliquant sur le lien suivant :

Comprendre un diagnostic de performance energetique

Pourquoi un diagnostic

– Pour informer le futur locataire ou acheteur ;

– Pour comparer différents logements entre eux ;

– Pour inciter à effectuer des travaux d’économie d’énergie et contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Consommation conventionnelle

Ces consommations sont dites conventionnelles car calculées pour des conditions d’usage fixées (on considère que les occupants les utilisent suivant des conditions standard), et pour des conditions climatiques moyennes du lieu.

Il peut donc apparaître des divergences importantes entre les factures d’énergie que vous payez et la consommation conventionnelle pour plusieurs raisons : suivant la rigueur de l’hiver ou le comportement réellement constaté des occupants, qui peuvent s’écarter fortement de celui choisi dans les conditions standard.

Conditions standard

Les conditions standard portent sur le mode de chauffage (températures de chauffe respectives de jour et de nuit, périodes de vacance du logement), le nombre d’occupants et leur consommation d’eau chaude, la rigueur du climat local (température de l’air et de l’eau potable à l’extérieur, durée et intensité de l’ensoleillement). Ces conditions standard servent d’hypothèses de base aux méthodes de calcul. Certains de ces paramètres font l’objet de conventions unifiées entre les méthodes de calcul.

Constitution des étiquettes

La consommation conventionnelle indiquée sur l’étiquette énergie est obtenue en déduisant de la consommation d’énergie calculée, la consommation d’énergie issue éventuellement d’installations solaires thermiques ou pour le solaire photovoltaïque, la partie d’énergie photovoltaïque utilisée dans la partie privative du lot.

Énergie finale et énergie primaire

L’énergie finale est l’énergie que vous utilisez chez vous (gaz, électricité, fioul domestique, bois, etc.). Pour que vous disposiez de ces énergies, il aura fallu les extraire, les distribuer, les stocker, les produire, et donc dépenser plus d’énergie que celle que vous utilisez en bout de course.

L’énergie primaire est le total de toutes ces énergies consommées.

Usages recensés

Dans les cas où une méthode de calcul est utilisée, elle ne relève pas l’ensemble des consommations d’énergie, mais seulement celles nécessaires pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et le refroidissement du logement. Certaines consommations comme l’éclairage, la cuisson ou l’électroménager ne sont pas comptabilisées dans les étiquettes énergie et climat des bâtiments

Variations des conventions de calcul et des prix de l’énergie

Le calcul des consommations et des frais d’énergie fait intervenir des valeurs qui varient sensiblement dans le temps. La mention « prix de l’énergie en date du… » indique la date de l’arrêté en vigueur au moment de l’établissement du diagnostic. Elle reflète les prix moyens des énergies que l’Observatoire de l’Énergie constate au niveau national.

Énergies renouvelables

Elles figurent de manière séparée. Seules sont estimées les quantités d’énergie renouvelable produite par les équipements installés à demeure.


Calculs effectués sur une maison type située en un même lieu avec les mêmes caractéristiques techniques (murs, sol, plafond, isolation, menuiserie, ventilation, …) en ne changeant que le système de chauffage (valeurs en kWhEP/m².an / kgCO2/m².an)

Pour une maison type avec les mêmes caractéristiques techniques (murs, sol, plafond, isolation, menuiserie, ventilation, …) mais située à des altitudes différentes, voici les différences qui pourraient être obtenues :

Altitude : kWhEP/m².an / kgCO2/m².an (Classes)

500 m (Cluses, Magland par exemple) : Electrique 299 / 13 (E/C) / Fuel 146/34 (C/D)

600 m (Sallanches, Passy par exemple) : Electrique 312/14 (E/C) / Fuel 152/35 (D/D)

700 m (Morillon, Samoëns par exemple) : Electrique 324/15 (E/C) / Fuel 159/37 (D/E)

800 m (Servoz, Saint Gervais par exemple) : Electrique 336/16 (F/C) / Fuel 166/38 (D/E)

1000m (Morine, Les Houches, Chamonix, Megève par exemple) : Electrique 360/17 (F/C) / Fuel 179/42 (D/E)

1200m (Les Gets, Les Carroz, Argentières, Les Contamines Montjoie par exemple) : Electrique 385/19 (F/C) / Fuel 192/45 (D/E)

1500m (chalet d’alpage par exemple) : Electrique 421/21 (F/D) / Fuel 213/49 (E/F)

Les arrêtés du 10 mai 2012 et 07 mai 2014 portent sur le contrôle des "installations de combustion individuelle utilisant de la biomasse"

...

 

 newsletter

962 chemin de Champlan - 74190 Passy



Vallée du Giffre

www.alpagence.com/
www.les-chenets-immobilier.com/
www.immobiliere-monio.fr/

06.30.46.30.68



Vallée de l’Arly

www.agenceboan.com/
www.alp-arly-immobilier.com/


Savoie

www.mgm-constructeur.com/ www.grossetjanin.com/

contact@diag.immo


Vallée de l’Arve

www.arve-immobilier.com/
www.mont-blanc-immobilier.fr/
www.jeandecham.com/